Anneau gastrique

Généralités

La pose d’un anneau gastrique est une chirurgie de l’obésité qui consiste à placer, par laparoscopie, un anneau ajustable autour de la partie haute de l’estomac, sans sectionner celui-ci.

En effet, à la différence du bypass et de la sleeve, l’anneau gastrique ne nécessite aucune section de l’estomac. Le chirurgien place l’anneau autour de la partie haute de l’organe et le relie par un tuyau à un boîtier situé dans la paroi de l’abdomen.

Il est possible d’injecter ou de retirer du liquide dans cette boîte, ceci afin de plus ou moins gonfler une chambre à air située dans la partie interne de l’anneau. En gonflant, l’anneau va diminuer le diamètre du tube digestif à travers lequel les aliments passent. Ainsi, on crée une petite poche dans la partie haute de l’estomac. Lors du remplissage de cet espace, une sensation de satiété peut apparaître.

La particularité de cette intervention est qu’aucune répercussion ne se fait sur la digestion puisque les aliments qui traversent cet anneau arrivent dans un estomac intact.

Mise au point préopératoire

Dans un premier temps, toutes les solutions non chirurgicales visant à la perte de poids doivent être envisagées pour soigner l’obésité.

L’anneau gastrique est une intervention qui doit être envisagée seulement lorsque toutes les tentatives de régimes classiques à répétition n’ont apporté aucun résultat.

Admission à l’hôpital :

La pose d’un anneau gastrique ajustable nécessite en règle générale deux jours d’hospitalisation. Ce délai peut varier au cas par cas.

anneaux.png

Conseils d’alimentation postopératoires :

Il est conseillé, après l’intervention bariatrique, de manger lentement et de bien mastiquer pour que les aliments passent à travers l’orifice qui donne accès à l’estomac. La nourriture avance de haut en bas, de la bouche vers l’estomac, et est propulsée par les contractions de l’œsophage.

Si les aliments ne traversent pas l’anneau, il y a blocage et des efforts de vomissement peuvent s’avérer nécessaires.

Instinctivement, le patient pense que plus l’anneau est serré, plus la perte de poids va être importante. Cependant, un anneau trop serré peut devenir un mauvais ami. Dans ce cas de figure, seuls les aliments mous peuvent être ingérés (par définition, les aliments plus gras et plus sucrés). Par conséquent, on mange peu mais on consomme des aliments très riches.

La présence de l’anneau oblige à bien mâcher et à prendre le temps mais il faut consciemment maintenir des choix alimentaires équilibrés, même si les végétaux et les viandes vont faire partie des produits qui vont traverser l’anneau plus difficilement.

Critères médicaux et critères de remboursement :

Lorsqu’une personne décide de se faire opérer pour soigner son obésité, il s’agit souvent de l’aboutissement d’une longue réflexion. La chirurgie du système digestif implique obligatoirement un nouvel équilibre alimentaire, un nouvel équilibre de vie.
La bienveillance de l’entourage et des soignants est essentielle. La préparation médicale, psychologique et diététique permet de réduire les risques médicaux mais également de préparer ce nouveau départ.

Par ailleurs, certaines conditions doivent être remplies pour pouvoir bénéficier de ce type d’intervention :

  • Avoir au minimum 18 ans
  • Avoir multiplié sérieusement les tentatives pour perdre du poids, pendant une année au moins
  • Avoir un IMC supérieur ou égal à 40 (ou à 35 si le patient souffre également de diabète, d’hypertension, du syndrome d’apnée du sommeil appareillé)
  • Devoir subir une nouvelle intervention à la suite des complications survenues lors d’une première opération bariatrique
  • Avoir l’accord du médecin traitant, qui transmet ensuite le formulaire standard de notification au médecin-conseil de l’organisme-assureur
  • Que l’Hôpital assurant l’intervention tienne un registre de l’ensemble des interventions bariatriques dont les modalités sont établies par le Comité de l’assurance.

Si vous remplissez ces conditions et que vous êtes en ordre de mutuelle et d’assurance complémentaire, l’INAMI vous remboursera la majeure partie des frais encourus par l’intervention.

Complications (liste non-exhaustive) :

Toute chirurgie quelle qu’elle soit comporte des risques médicaux, dus à l’anesthésie ou à l’opération en elle-même. Ci-dessous, vous trouverez les complications à long terme les plus fréquentes rencontrées lors d’une opération d’anneau gastrique :

  • Migration de l’anneau
  • Etranglement de l’estomac par l’anneau
  • Œsophage qui se dilate (mégaoesophage)
  • Problèmes sur le boîtier
  • Perte de poids insuffisante
  • Déséquilibre alimentaire

Contactez-nous